Alimentation femme enceinte | Bien manger est essentiel

0
313

La grossesse est un moment sensible dans la vie d’une femme.
Savoir maîtriser son alimentation permet de limiter certains risques et de se donner toutes les chances pour que la grossesse et le développement de l’enfant se passent bien.
La prise de poids est inévitable pendant une grossesse, par contre il est important de la contrôler.
La première règle à connaître est qu’il ne sert à rien de manger pour deux. Ce n’est pas la quantité qui prime mais bel et bien la qualité, car le principal risque alimentaire durant une grossesse reste les éventuelles carences de certains éléments nutritifs.
Il est donc important de connaître les points sensibles et de garder une alimentation saine et équilibrée.
Consommer des protéines
L’organisme d’une femme enceinte a particulièrement besoin de protéines, qui sont également essentielles pour le développement de l’enfant.

Il faut donc veiller à fournir un apport protéiné à chaque repas. Les œufs et la viande en général contiennent une forte quantité de protéines animales mais pensez aussi à manger du pain, du riz, des légumes secs qui sont également une source non négligeable de protéines végétales.
Le fer est également un élément essentiel à ne pas négliger et le principal aliment pour subvenir à ce besoin reste la viande.
Le boudin noir est particulièrement riche en fer, mais tout le monde connaît évidemment la vertu des épinards.
Par contre, il est indispensable de bien cuire la viande, car si vous la consommez crue ou saignante, vous augmentez le risque de contracter la toxoplasmose, maladie particulièrement risquée pour le développement de l’embryon.
Consommer des bonnes graisses
Parlons des matières grasses, un sujet sensible, car toute femme enceinte en a besoin et il ne faut surtout pas se priver d’apports de matières grasses, par contre tout excès est également nocif.
On estime que l’apport quotidien bénéfique pour le développement de la mère et de l’enfant correspond à environ 20g de beurre ou trois cuillères à soupe d’huile.
Par contre, d’un point de vue diététique, l’huile végétale est bien moins nocive que la graisse animale.
Les glucides
Concernant les glucides, ce qu’on appelle les sucres, il convient encore de faire la distinction entre les glucides complexes, conseillés pour la santé tels que celui qu’on trouve dans les céréales et les féculents ainsi que les glucides, et les sucreries à éviter pendant la grossesse.
Les indispensables
Le calcium est également un élément primordial, car le développement de l’enfant demande une grande quantité de calcium.Si la mère n’en a pas suffisamment, les effets de la carence se feront ressentir quelques années plus tard au niveau d’une ossature fragilisée.En général, on conseille aux femmes enceintes de consommer entre deux et cinq produits laitiers par jour et de boire de l’eau minérale riche en calcium.
Par contre, il est préférable d’éviter de consommer des fromages crus qui peuvent transmettre la listériose. Préférez plutôt des fromages pasteurisés qui ne comportent pas de risque.
L’apport vitaminique est aussi essentiel, surtout la vitamine D et il arrive qu’un apport extérieur s’avère nécessaire.
De plus, la croyance populaire pousse les femmes enceintes à se priver de sel, or cet élément est essentiel ! Certes, il ne faut pas en abuser, mais une consommation quotidienne entre 6 et 8 g est conseillée.
Ce qu’il faut éviter
Pour finir, faisons le point sur les aliments qu’il vaut mieux éviter.

boire de l’alcool,
boire du thé ou du café car ce sont des excitants dont il vaut mieux se passer. La modération est de mise.
manger du soja et tous ses dérivés. En effet, ils contiennent des phytoestrogènes qui peuvent traverser le placenta et troubler le développement normal des organes génitaux du bébé.

Mots-clés :alimentation femme enceinte, toxoplasmose et grossesse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here