Causes de l’infertilité féminine et de l’infertilité masculine

0
193

Voilà plus d’un an que vous avez des relations sexuelles régulières, et pourtant, vous ne parvenez toujours pas à avoir d’enfants ? N’hésitez pas à consulter votre médecin.
Une étude récente établie qu’un couple sur sept a déjà sollicité le diagnostic d’un professionnel de la santé. Cette première étape pour mieux comprendre les causes de l’infertilité, va vous familiariser avec l’appareil reproducteur, dont les mécanismes sont à la fois si simples et si complexes.
Sans doute, déchiffrerez-vous un peu mieux les particularités de la fécondité féminine, et celles de la fertilité masculin.

Les affections qui entraînent l’infertilité féminine :
L’infertilité féminine équivaut à environ 35 % de l’infertilité du couple. Les désordres ovulaires, et les anomalies tubaires, représentent la moitié des causes d’infertilité.

L’anomalie ovulatoire : elle est l’un des motifs les plus fréquents de l’infertilité féminine. Elle peut être la conséquence d’une mauvaise communication cérébrale entre l’hypothalamus et l’hypophyse, ou un simple problème de masse corporelle (excès ou manque de poids, ainsi que changement brusque au moment de l’ovulation).

La Polykystose ovarienne : appelée aussi « syndrome de Stein-Leventhal » ou « OMPK », c’est l’une des anomalies ovulaire les plus communes. Parmi ses caractéristiques, on note la présence anormale de kyste sur les ovaires. À ce jour, bien que l’on considère cette maladie comme l’une des principales causes de l’infertilité, elle reste mal élucidée.

Le blocage des trompes de Fallope : il empêche l’union des spermatozoides et de l’œuf, ou, si l’union se produit, il stoppe la remontée de l’œuf vers l’utérus. Selon le diagnostic de votre médecin, une opération chirurgicale peut-être nécessaire

Le mucus du col de l’utérus : il est responsable d’une étape importante ; habituellement imperméable au passage des spermatozoides vers l’utérus, il devient plus flexible lors de l’ovulation, en permettant leur passage vers les trompes de Fallope pour fertiliser l’œuf. Or, certaines femmes ont un mucus qui d’une façon ou d’une autre, neutralise les spermatozoides ; dans ce cas, une insémination intra-utérine permet d’emmener les spermatozoides jusqu’à l’utérus, en leur évitant le contact avec le mucus.

L’Endométriose : Cette affection dont l’origine reste mal définie, est un facteur d’infertilité féminine. Elle se caractérise par l’implantation de cellules à l’extérieur de la cavité utérine. Des traitements et des interventions chirurgicales peuvent atténuer le problème.

Les principales raisons de l’infertilité masculine :
L’infertilité masculine représente 20 % des infertilités du couple. Une grande partie des causes de l’infertilité de l’homme, s’explique par une défaillance qualitative des spermatozoïdes.
Lors d’une analyse du sperme, un médecin mesurera :

La numération (leur nombre) : on parle d’oligospermie, pour qualifier une faible production de spermatozoides, et, d’azoospermie pour signifier leur absence.

La motilité (leur capacité à bouger) : Le système immunitaire peut avoir un problème, qui l’amène à traiter les spermatozoides comme un corps étranger. Il produit alors, des anticorps qui les éliminent. Le terme de nécrospermie s’emploie pour des spermatozoïdes morts.

La progression vers l’avant (qualité du mouvement) : mesure leur vigueur et leur sens de déplacement.

La grosseur et la forme des spermatozoides : la tératospermie définit une production de spermatozoides mal formés ou monstrueux.

Si l’échantillon révèle une numération normale mais une motilité faible, on évoque l’asthénospermie. On sait aujourd’hui, qu’un homme ayant une faible numération peut être fertile, si la motilité et la progression vers l’avant sont efficaces. L’infertilité masculine devient une stérilité profonde, dans le cas d’un diagnostic d’accumulation des anomalies, l’oligoasthénotératospermie ou OATS.
La varicocèle scrotale, l’éjaculation rétrograde, ou la cryptorchidie (testicule non descendu), sont quelques-unes des anomalies anatomiques de l’appareil sexuel qui entrainent l’infertilité masculine
Il convient de mentionner que les spécialistes recherchent de plus en plus souvent les causes de l’infertilité, dans l’héritage génétique, et que les modes de vie actuels accentuent les cas d’infertilité. Toutefois, les traitements permettent d’obtenir des résultats de plus en plus enthousiasmants.

Mots-clés :spermatozoide, utérus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here